Aux clients qui le consultent pour savoir comment procéder au mieux pour se constituer un patrimoine, Christophe Tunica commence toujours par demander s’ils sont propriétaires de leur logement. Pour l’ingénieur patrimonial, devenir propriétaire de son habitation, voire mieux, faire construire sa maison, est la toute première des choses à faire. Explications.

Épargner ? Investir ? Placer… ?

Porteuse d’une grande implication affective, la construction de sa maison individuelle est plus souvent envisagée comme un véritable projet de vie, que comme un choix stratégique. Elle échappe aux raisonnements comptables guidant habituellement les réflexions financières et patrimoniales. C’est un tort que le président d’Axcessible, cabinet de conseil en constitution, organisation et gestion de patrimoine, se charge de corriger dès que son expertise est sollicitée. Devenir propriétaire de son logement, et plus particulièrement de sa maison neuve, est selon lui une première étape vertueuse pour de multiples raisons. « Il s’agit simplement, dit-il, de joindre le très utile au très agréable ! »

Locataire ou propriétaire ?

Même sans grand apport personnel, la question ne se pose pas pour Christophe Tunica. Entre des années de loyers ne permettant aucune constitution de patrimoine et le remboursement d’une mensualité de crédit qui permet d’amortir un capital, l’alternative pèse toujours du même côté de la balance. 
Parmi les outils d’expertise qui appuient son raisonnement, un logiciel réalise pour ses clients une étude financière personnalisée qui compare le rapport coût / bénéfice pour ses clients entre rester locataire et devenir propriétaire. Compte-tenu du marché locatif dans notre région, l’accession à la propriété est bien souvent la meilleure option : « se servir de cette charge de logement que représente le loyer pour devenir propriétaire d’un bien immobilier est sans aucun doute la première des choses à faire, insiste-t-il. Ne serait-ce que dans la perspective de pouvoir se soustraire à ces charges une fois le prêt remboursé, notamment au moment de la retraite. C’est également un acte de prévoyance fort à l’égard de sa famille, car l’emprunt est couvert par une assurance de prêt.»

Appartement ou maison ? Neuf ou ancien ?

Pour le conseiller patrimonial, par ailleurs, en matière d’investissement immobilier, plusieurs éléments plaident en faveur de la maison individuelle plutôt que pour les appartements. « Il est démontré à long terme, qu’un bien immobilier horizontal (maison) est moins sensible aux variations des prix du marché que le vertical (appartement). Mathématiquement, le marché de la maison individuelle résiste, y compris en période de crise. » La démonstration se confirme sur le registre successoral.
« Quand on devient propriétaire, reprend Christophe Tunica, c’est aussi pour laisser quelque chose à ses enfants. Là encore, en termes de valorisation, à long terme, une maison individuelle résiste mieux qu’un appartement. »
Quant au choix du neuf ? Il coule aussi de source : « A terme, ce sont des charges d’entretien et de réparation moindres, remarque-t-il. C’est la même problématique qu’avec une voiture : il y a neuf chances sur dix d’être moins embêté qu’avec l’occasion ! »

« Joindre le très utile au très agréable… »

Christophe Tunica

Propriétaire… un rêve accessible ?

Dès lors, faire construire serait conseillé à tous ? Presque, répond Christophe Tunica. Bien sûr, faire construire sa résidence principale n’est pas opportun si on est muté tous les deux ou trois ans. Néanmoins, le projet s’envisage dès qu’on se sédentarise. Il faut avoir à l’esprit qu’on peut devenir propriétaire pour des montants quasiment similaires aux mensualités de loyer. « Aujourd’hui beaucoup de citadins ont envie d’espace, de vert… Tout le monde peut accéder à son rêve si on s’éloigne un peu des centres urbains, affirme Christophe Tunica : on trouve des terrains de différentes surfaces, financièrement accessibles et pouvant répondre aux souhaits de chacun. » Si on ajoute à cela que beaucoup de candidats à la propriété sont éligibles au prêt à taux zéro, le rêve peut commencer à se faire des fondations…

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn